Capitaine Cook

Usine Capitaine Cook Clohars-Carnoët

1877-1998 Histoire

La création de la conserverie sur le port de Doëlan date de 1877. Il s’agissait à l’époque de la conserverie Peyron. La marque « Capitaine Cook » est déposée la même année par Alphonse Canoville.
En 1988 cette conserverie est reprise par le groupe Intermarché. Son activité principale est la réalisation de conserves de thon et de maquereaux.
En 1994, les dirigeants de la conserverie confrontés à la nécessité de mettre leur usine en conformité avec les normes européennes, s’interrogent sur l’avenir du site. Pour éviter une délocalisation de l’usine sur un autre territoire, Marcel RAOULT, Maire de l’époque, fera tout son possible pour assurer le maintien de l’industriel sur la Commune. L’usine déménage en 1998 sur le site de la zone artisanale de Keranna.


1998-2009 La mise en vente du site

En 2003, la Commune est informée de la mise en vente du site. Le groupe Eiffage se montre intéressé mais envisage de détourner la vocation industrielle du lieu pour le transformer en zone résidentielle hôtelière (transformation en appartements vendus puis loués grâce aux lois de défiscalisation type « Robien »).
Un premier projet est déposé en Mairie par le groupe en 2005.

La Commune sollicite alors l’Architecte des Bâtiments de France qui rend un avis défavorable.

Il faut attendre le conseil municipal du 11 avril 2008 pour que M Jacques JULOUX, nouvellement élu Maire, annonce sa volonté de garantir la vocation économique du site et la création d’un projet d’intérêt général en faisant adopter une délibération. L’assemblée, dans la foulée, se prononce en juin 2008 pour un projet de restaurant ouvert à tous, un projet de séminaire de 80 places environ et un espace public.

La Commune sollicite l’intervention de l’Etablissement Public Foncier Régional (EPF). Cet organisme d’Etat, émanant du Trésor Public a pour vocation, notamment de prendre à sa charge, pour le compte des communes, le portage financier d’acquisitions foncières pour la reconversion d’anciennes friches industrielles. L’EPF passe une convention avec la Commune.

Usine Capitaine Cook Clohars-Carnoët

2011 – Un projet de reconversion arrêté par la Commune et l’EPF

Une étude de reconversion est menée afin de pouvoir bénéficier du portage financier de L’EPF. Celle-ci a été confiée à la SAFI (Société d’Aménagement du Finistère) et au cabinet d’architecte Compère. Un comité de pilotage a travaillé pour préciser le projet. Outre l’EPF et la Commune, des représentants du monde économique et de l’hôtellerie y participent.

Le projet d’un éco-hôtel adossé à un restaurant ainsi qu’un espace pour accueillir des entreprises en lien avec la nature et la mer est arrêté. L’étude conclut à un besoin de ce type dans le sud Finistère et valide la viabilité économique de cet avant-projet de reconversion.

Consulter le dossier de reconversion Capitaine Cook


2012 : La vente est conclue

En octobre 2011, l’entreprise Intermarché sollicite un permis de démolir. La Commune n’a pas l’autorité légale pour le délivrer. Elle recommande alors à l’entreprise de prendre contact avec l’Architecte des Bâtiments de France pour préserver les éléments remarquables. Malheureusement, cette démarche, non obligatoire, ne sera pas retenue par l’entreprise.

Fin juin, un accord d’achat par l’EPF est trouvé. Il prévoit que la vente sera conclue pour un montant de 970 000 €. Ce prix inclut les coûts de démolition (pour un montant de plus de 400 000 €). La maison Berthèle est préservée ainsi qu’une maison d’habitation située au nord de la parcelle.

Par convention, la Commune devient propriétaire le 11 décembre 2012. Le portage financier de l’EPF est conclu pour 5 ans. Si cette durée devait être prolongée il est prévu que des avenants pourront être passés. Outre l’acquisition de l’ancienne conserverie, le conseil d’administration de l’EPF a pris le 12 octobre 2012 la décision de solliciter auprès du préfet une DUP (déclaration d’utilité publique) pour permettre l’acquisition de la maison particulière en front de mer si les négociations en cours avec le propriétaire n’aboutissaient pas.

Ce dossier, en attente de solution depuis 1998, va pouvoir évoluer et donner un nouvel élan économique et touristique au port de Doëlan.

En charge du dossier : Anne Maréchal, Adjointe, Déléguée à l’Économie, au Tourisme et à l’Environnement. email : adjoint.eco@clohars-carnoet.fr ou secadjoints@clohars-carnoet.fr