lavieille_laita_clohars

Regards d’artistes sur la Laïta : une exposition à découvrir à la Médiathèque Robert Badinter

Le parcours d’expositions 2017 « La Laïta, cette belle inconnue » célèbre cet été à Clohars-Carnoët cette ria qui a tant inspiré les peintres, artistes, photographes et musiciens.

A la Médiathèque Robert Badinter, des œuvres de la collection municipale et prêtées par nos partenaires ainsi que différents écrits sont mis en scène, autour du thème de la Laïta.

Dans l’art, le thème de l’eau est abondamment traité au cours des siècles.L’eau est mainte fois chantée par les poètes et les écrivains. Elle emplit de ses notes parfois suaves, parfois amères les compositions des musiciens.
À la fin du XIXe siècle et au XXe siècle, l’eau devient pour les artistes un véritable élément de la recherche esthétique. Ses aspects changeants, propices aux jeux de lumière et à l’expression du mouvement, en font un
motif privilégié des représentations artistiques. Rien d’étonnant à ce que la rivière de la Laïta aux multiples facettes devienne une source d’inspiration pour certains artistes ; peintre, photographe, poète ou écrivain.

Beautiful stranger, un portrait sonore de la Laïta
Pour faire l’expérience sensible de la Laïta, le musicien Eric Thomas a composé Beautiful stranger, une œuvre sonore. Le spectateur est invité à écouter le paysage musical et sonore de la rivière, parfois réel, parfois rêvé, qui s’invente en permanence.

Un clin d’oeil à la Maison-Musée du Pouldu
Le jardin se met aux couleurs de la Laïta vue par les peintres de l’école de Pont-Aven au Pouldu.

Regards d’artistes sur la Laïta
Du 23 juin au 15 septembre 2017
Médiathèque Robert Badinter
25 Rue Lannevain
Entrée libre et gratuite aux horaires d’ouverture de la médiathèque.
Exposition hors les murs de la Maison-Musée du Pouldu.

***

Deux autres expositions complètent le parcours dédié à la Laïta cet été :
Retrouvez les gravures et peintures de Claude Huart à la Longère et à la chapelle Saint-Jacques, ainsi que les photos aériennes de la Laïta au Site abbatial de Saint-Maurice.

Comments are closed