Travaux et Voirie

La voirie à Clohars, c’est 35 kilomètres de routes départementales et 79 kilomètres de voies communales.

Qui fait quoi ?

Les routes départementales sont à la charge du Conseil Général jusqu’aux limites urbaines (panneaux d’entrée d’agglomération). Au sein des agglomérations, les routes départementales (environ 8 kms) sont entretenues par la commune sous contrôle du Conseil Général (aucune modification ne peut être apportée sans accord). Sur ces routes, ce sont les personnels du département (souvent confondus avec le service autrefois appelé Equipement) qui ont en charge les réparations, le fauchage des bas-côtés, l’entretien des fossés, le marquage et les panneaux de signalisation.
Elles sont classées en plusieurs catégories en fonction de l’importance du trafic et du type de revêtement.

  • 21 kms en 1ère catégorie (ex. les routes de Porsach, Croas An Ter, le Quinquis) en bleu foncé sur la carte,
  • 25 kms en 2ème catégorie (ex. route de Penalé, route de Saint Mady) en vert sur la carte,
  • 25 kms en 3ème catégorie (essentiellement les rues du bourg, de Doëlan, du Pouldu) en bleu sur la carte,
  • 8 kms en 4ème catégorie – chemins carrossables en rouge sur la carte.
our l’entretien des voiries, la Commune n’a pas les matériels et les compétences nécessaires et fait donc appel :

  • Au Syndicat Intercommunal de Voirie (SITC) basé à Quimperlé pour les petites réparations (gravillonnage, rebouchage de trous), le fauchage des bas-côtés et les travaux de type busage de fossés, marquages des routes, création de trottoir, etc.
  • À un bureau d’étude pour réaliser les études d’aménagement de voiries nouvelles ou existantes, consulter les entreprises qui devront réaliser les travaux (le choix de l’entreprise reste de la compétence des élus) et ensuite suivre l’exécution des travaux.
Il intervient dans l’urgence pour les réparations ne nécessitant pas de matériel spécialisé. Il assure la pose et l’entretien de tous les panneaux, tout au long de l’année, des abris bus, des ronds-points, et des aménagements paysages dans les zones urbaines.

Il coordonne avec les élus les actions des différents intervenants et plus encore puisque sur nos routes on trouve également :

  • Le Syndicat Intercommunal d’eau et d’électricité qui réalise tous les branchements d’eau et d’élec¬tricité.
  • La SAUR qui gère l’assainissement et réalise tous les raccordements à l’assainissement collectif

Élagage et coupes d’arbres

Il existe quatre mesures de protection des arbres, des haies et des talus ou boisements :

  • Le Site Patrimonial Remarquable (anciennement AVAP) ;
  • Les espaces boisés classés à conserver ou à créer ;
  • Les haies et talus à protéger issus du diagnostic agricole ;
  • Le règlement des lotissements.

Pour toute coupe d’arbre ou arasement d’un talus dans l’un de ces quatre cas, il est obligatoire de faire une demande de déclaration préalable auprès de la mairie. Selon la mesure de protection, le service instructeur peut être amené à consulter l’Architecte des Bâtiments de France ou le service Nature et Forêt de la DDTM de Quimper. Des mesures de replantation ou de compensation peuvent être demandées.


Documents en téléchargement :