La Laïta, cette belle inconnue

Sous ce titre un brin romantique et mystérieux, le service culturel vous propose de découvrir cet été un parcours d’expositions en différents lieux de la commune. Le forestier, l’historien, le moniteur de kayak, le peintre, l’enfant, le géographe, le poète… autant de regards sur cette nature qui façonne le territoire et qui inspire le promeneur y seront présentés.

La Laïta dessine des paysages sublimes entre mer et terre, entre le Finistère et le Morbihan. De chaque côté de ses rives, elle nous invite au voyage. Parfois fougueuse quand elle est la source d’inondations, elle reste surtout mystérieuse. La rivière change de peau et d’apparence à mesure qu’on s’éloigne de l’océan. Aux quatre coins de Clohars, quatre expositions et… un fil rouge : Beautiful Stranger. Cette pièce sonore créée par Eric Thomas déroule un paysage musical et sonore de la rivière, parfois réel, parfois rêvé, qui s’invente en permanence.

Claude Huart
DU 23 JUIN AU 17 SEPTEMBRE
Gravures à la Longère.
Peintures à la chapelle Saint Jacques.

La nature est la source de Claude Huart, elle est son univers, son inspiration, sa matière… Il la capte et l’interprète librement et quotidiennement. Sa production, prolifique tant en peinture qu’en gravure nous donne à voir des paysages plus ou moins lointains. La Laïta fait partie de ses muses et c’est le point de départ de l’exposition consacrée à ses œuvres récentes.

Du mercredi au dimanche de 15h à 19h
Le samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h.
Entrée libre et gratuite.

***

La Laïta vue du ciel
23 JUIN AU 5 NOVEMBRE
Site abbatial de Saint-Maurice.
Dans le parc, les photographies grand format saisissent la magnifique palette de couleurs des rives et forêts de la Laïta. Un volet historique et naturaliste complète l’exposition.
Photographies aériennes d’Erwan Le Cornec.

Du 15 juin au 15 septembre, ouvert tous les jours de 11h00 à 19h00.
Tarif : de O € à 5 €

***

Regards d’artistes sur la Laïta
DU 23 JUIN AU 15 SEPTEMBRE
A la Médiathèque Robert Badinter.
Avec ses aspects changeants, propices aux jeux de lumière et à l’expression du mouvement, la Laïta et ses multiples facettes est devenue une source d’inspiration pour les artistes ; peintre, poète ou écrivain. Des œuvres de la collection municipale, et prêtées par nos partenaires ainsi que différents écrits sont mis en scène.
Retrouvez également les reproductions des oeuvres de l’école de Pont Aven dans le jardin de la Maison-Musée du Pouldu.

Entrée libre et gratuite aux horaires d’ouverture de la médiathèque.
Exposition hors les murs de la Maison-Musée du Pouldu.

Comments are closed