Le CCAS

Le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) est un établissement public administratif.
Il a donc une existence administrative et financière distincte de la Commune.
Il est géré par un conseil d’administration qui détermine les orientations et les priorités de la politique sociale locale.
Ce conseil d’administration peut déléguer une partie de ses pouvoirs au président et/ou au vice-président.

Composition du CCAS

Le CCAS est présidé de plein droit par le Maire de la Commune. Son conseil d’administration est constitué paritairement d’élus locaux désignés par le conseil municipal et de personnes qualifiées dans le secteur de l’action sociale, nommées par le Maire.
On compte parmi celles-ci un représentant des associations familiales, un représentant des associations de personnes handicapées, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations oeuvrant dans le domaine de la lutte contre l’exclusion.

Missions du CCAS

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la Commune en liaison avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l’institution locale de l’action sociale par excellence. A ce titre, il développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées.
Le CCAS se mobilise dans les principaux champs suivants, par ordre décroissant d’implication : lutte contre l’exclusion (en particulier, aide alimentaire), services d’aide à domicile, prévention et animation pour les personnes âgées, gestion d’établissements d’hébergement pour personnes âgées, soutien au logement et à l’hébergement, petite enfance, enfance/jeunesse, soutien aux personnes en situation de handicap.
Source : http://www.unccas.org/ »>UNCCAS

 

Les activités du CCAS

  • Le lien avec les assistantes sociales, les services intervenant dans le domaine du social (COCOPAQ, Services de tutelle,…), les assistantes maternelles,
  • L’attribution de prêts d’honneur ou de prêts étudiants,
  • L’attribution de subventions aux associations : restos du cœur et banque alimentaire,
  • L’attribution de secours pour les personnes en difficultés financières,
  • Le lien avec la SAUR ou l’EDF pour éviter les coupures d’eau et d’électricité en cas d’impayés,
  • La présentation de candidats pour l’attribution des logements sociaux sur la Commune,
  • La création et le suivi du dispositif des bourses au permis de conduire
  • La participation à l’Association Solidaire d’Accompagnement des Personnes Isolées (ASAPI),
  • La gestion du repas des Anciens,
  • La distribution des colis en début d’année aux personnes de plus de 80 ans,
  • La gestion de la banque alimentaire,
  • La mise en place d’ateliers « Equilibre » pour les personnes de 65 ans et plus, d’ateliers de psychomotricité pour les enfants de 0 à 3 ans,
  • La participation aux Conseils d’Administration d’Am Zer Zo, d’Initiatives pour les Demandeurs d’Emploi par la Solidarité (IDES) et de l’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR), de la crèche « Les Petits Malins »,
  • La participation à la commission sociale de la COCOPAQ,
  • La participation à l’attribution des emplois saisonniers de la Mairie,

L’analyse des besoins sociaux

En 2011, la COCOPAQ a initié la réalisation d’une analyse des besoins sociaux sur le pays de Quimperlé. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces données relatives à la démographie, la petite enfance, la jeunesse, la scolarité, le logement, la mobilité, la pauvreté, le handicap, la santé, etc. sur :
http://www.cocopaq.com/Solidarites/Action-sociale