État de crise sécheresse

Les dernières mesures prises concernant la sécheresse dans le département

Le département du Finistère est actuellement placé en état de crise sécheresse. Il s’agit du niveau le plus élevé existant de restriction. Suivez les mesures prises par la préfecture du Finistère et la commune de Clohars-Carnoët sur cette page.

Pour avoir des détails sur la situation actuelle, vous pouvez consulter le dernier bulletin sécheresse du département.

Restrictions sur l'usage de l'eau
Arrêtés municipaux
À venir

Le département en état de crise sécheresse

Le département du Finistère est actuellement en état de crise, stade de restriction et d’alerte le plus élevé.

  • 1 – Vigilance
  • 2 – Alerte
  • 3 – Alerte renforcée
  • 4 – Crise

Étant donné la situation, le Préfet du Finistère a été décidé de placer l’intégralité du département du Finistère en situation de « crise sécheresse ». Il s’agit du niveau d’alerte le plus élevé.

À ce titre, de nombreuses interdictions ont été prises :

  • Arrosage des pelouses, golfs et espaces verts
  • Vidange et remplissage des piscines et plans d’eau
  • Irrigation agricole
  • Nettoyage des véhicules

Pour consulter la liste à jour des interdictions et restrictions sur l’usage de l’eau, consultez le site de la Préfecture du Finistère.

Le stress hydrique lié au manque de précipitations de l’hiver dernier n’a pas permis de recharger à un niveau convenable les nappes phréatiques. Ce stress hydrique, conjugué aux épisodes de fortes chaleurs et de canicules qui ont touché la région ces derniers mois, résulte en une situation préoccupante et nécessite des restrictions pour assurer une bonne gestion de l’eau.

La situation hydrologique des rivières Blavet, Scorff, Ellé, Isole et Laïta est très préoccupante, les niveaux d’eau sont particulièrement bas pour la saison et aucune pluie significative n’est prévue pour les jours à venir.

Les débits actuels observés correspondent à des débits habituellement observés fin août / début septembre lors des récentes années les plus sèches. Sur les 50 dernières années, seules 3 années, dont 1976 et 2003, ont connus des débits aussi faibles à la mi-juillet.

L’eau potable sur notre territoire provient quasiment exclusivement des rivières. L’eau est une ressource précieuse et limitée. Nos prélèvements ne doivent pas se faire au détriment des milieux aquatiques qui abritent de nombreuses espèces qui souffrent lorsque les niveaux sont bas et que la température de l’eau augmente.

N’attendons pas qu’il soit trop tard pour agir !

Adoptons dès à présent un comportement responsable, économisons l’eau à la maison, en ne lavant pas sa voiture, en privilégiant les douches aux bains, et en ne faisant pas tourner des lave-linges ou lave-vaisselles à moitié vides, en récupérant l’eau de rinçage des fruits et légumes pour arroser les plantes par exemple; ainsi qu’au jardin en recueillant l’eau de pluie, en paillant les potagers, en n’arrosant pas le jour…

Le Préfet du Finistère restreint l’usage du feu à l’air libre sur le département jusqu’au 30 septembre prochain.

Le brûlage à l’air libre est interdit. Cela comprend – à titre d’exemple, et de manière non exclusive – les feux de camps, les feux de joie, l’écobuage agricole, etc.
Par dérogation, l’usage du barbecue est autorisé pour les seuls propriétaires et ayants droits, dans le strict respect des conditions suivantes :

  • Ils doivent faire l’objet d’une surveillance continue,
  • Une installation fixe ou mobile pour barbecue ne peut être installée sous le couvert des arbres,
  • Il est nécessaire de disposer à proximité du foyer une prise d’arrosage, prête à fonctionner, ou une réserve d’eau d’une capacité suffisante pour permettre l’extinction complète du barbecue,
  • Après utilisation, le barbecue devra impérativement être éteint par arrosage,
  • L’utilisation de combustibles d’allumage reste possible mais devra faire l’objet d’une vigilance particulière, tant s’agissant de leur stockage que de leur utilisation, afin d’éviter, notamment, tout risque de combustion spontanée.

Le lancement de feux d’artifice ou de fumigènes est soumis à l’accord préalable du préfet après avis du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), quels qu’en soient les organisateurs.
La prévention des incendies, dont 90 % est d’origine humaine, est l’affaire de tous. Restons vigilants.

Des restrictions qui impactent les particuliers et le fonctionnement de la commune

De nombreuses restrictions, listées dans les arrêtés disponibles en haut de page, s’appliquent à la vie quotidienne : interdiction d’arroser les pelouses, de nettoyer les façades, véhicules, murs (etc) avec l’eau issue des réseaux de distribution. Cela reste possible avec les eaux pluviales (système de récupération de l’eau de pluie). L’arrosage des potagers n’est autorisé qu’entre 20h et 8h du matin.

À ce titre, la commune a décidé de prendre plusieurs mesures :

  • Le décrochage de toutes les jardinières suspendues. Seuls seront maintenus les massifs de pleine terre et les fleurs sur la fontaine devant la Mairie, dont l’arrosage pourra être assuré par de l’eau provenant d’un système de récupération d’eau de pluie.
  • L’arrêt du nettoyage communal avec la balayeuse, excepté le nettoyage des marchés.

Au vu de la sécheresse et des tensions sur le marché de l’énergie, la commune souhaite réfléchir à de nouvelles pratiques pour le services des espaces verts, avec des plants plus durables et moins consommateurs en eau. En plus de ça, une réflexion sur la réduction de l’éclairage public et du chauffage des bâtiments publics est en cours. Dans ce contexte, l’installation prochaine de panneaux photovoltaïques sur les toitures du stade de Kerjoseph et de la Mairie sont des avancées bienvenues.

Contrôles du respect des restriction de l’usage de l’eau, les services de contrôle engageront systématiquement des suites pénales en cas de non-respect

Le niveau extrêmement inquiétant des nappes et les débits anormalement faibles des cours d’eau du Finistère, dus aux conditions météorologiques exceptionnelles de l’année 2022, ont justifié la signature de l’arrêté préfectoral du 22 juillet 2022, qui place le département du Finistère en alerte renforcée sécheresse, portant limitation provisoire de certains usages de l’eau (voir annexe de l’arrêté prefectoral du 22 juillet 2022)
Des contrôles, par les services de la prefecture et ceux de l’Office Français de la Biodiversité, ont déjà été effectués depuis l’effectivité de cet arrêté. Ils n’ont, pour l’heure, donné lieu qu’à de la prévention et de la sensibilisation, de la communication des termes de l’arrêté et quelques PV d’avertissement.
La situation se détériorant de jour en jour, à partir de ce jour, les services de contrôle engageront systématiquement des suites pénales.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à vous rendre sur le site de la préfecture du Finistère ou à les suivre sur les réseaux sociaux.